Alliance Burkina Bray

18 septembre 2017

Avec l'automne, la tombée des bulletins scolaires

"Vous nous incitez à parrainer un élève. Nous avons envie de vous suivre mais comment pouvez-vous nous assurer que tout ce que vous nous racontez est vrai?". Cette question nous a été posée maintes fois. A chaque fois nous avons répondu par ce défi. "Chaque année, vous recevrez une photo et un bulletin scolaire. Vous ne parrainerez pas un fantôme. La dotation de sa  scolarité lui sera remise directement par nous-mêmes."

 

filleuls 1Globalement nous tenons rigoureusement notre parole. Dans les premiers  temps, c'était assez facile car notre groupe de filleuls était restreint, il a commencé par 12 élèves en 2002, effectif qui doublait dès l'année  suivante... pour se stabiliser sur le chiffre d'environ 260 avec 210 parrains. La gestion des finances et du suivi scolaire est très sérieuse,  mais ce n'est pas sans difficulté en ce qui concerne les bulletins; cela relève parfois de l'exploit.

Malgré nos demandes réitérées notamment lors de la fête des parrainages, les filleuls n'ont pas compris l'importance de notre démarche qui n'est pas  fondée uniquement sur notre volonté d'établir notre probité. Ils oublient  tout simplement de remettre le relevé de notes à l'enseignant-référent de ABB. En outre, la fin de l'année scolaire coïncide avec les grands travaux des champs qui vont accaparer nos filleuls et les couper du monde de l'école. Et puis, autre problème à surmonter, surtout dans les villages,  c'est la forte rotation des instituteurs de sorte que les nouveaux n'ont pas le temps de prendre le réflexe de servir de courroies de transmission.

Cette année, autre complication. Des professeurs vacataires ont fait la grève des bulletins de fin d'année car ils n'ont pas été payés depuis, janvier! Un moyen de pression dont nous ne discuterons pas, mais qui crée un grand vide.

 La difficulté se répercute concrètement pour les responsables du listing pour établir le budget des parrainages avant le départ de la mission. Le temps joue contre ABB. Et puis il faut aussi parler des répercussions affectives dont Alliance Burkina Bray est consciente. Les parrains et marraines sont en effet impatients  de recevoir ce courrier, car ils sont  très attentifs au parcours de leurs filleuls. Ils se sentent très concernés par leurs progrès qui leur donnent l'impression d'avoir été utile, de jouer un rôle de levier dans la vie d'un élève qu'ils ne rencontreront sans doute  jamais. Sachez que certains adhérents soutiennent financièrement et moralement leurs filleuls depuis plus d'une douzaine d'années. La réussite de leur filleul (e) fait leur fierté. Et des réussites il y en a beaucoup.

Voici quelques exemples. Celui-ci est devenu instituteur et a obtenu 100% de  réussite au certificat d'études de sa première promotion, celle-ci est professeur d'anglais en collège, ces autres-là sont ingénieur-physicien, inspecteur des impôts, futurs médecins (l'un termine sa 6ème année et commence son internat), celui-ci sera prochainement un juriste spécialisé dans le droit de l'Enfant, cet autre mathématicien…ingénieur en génie civil…

Mais pour beaucoup les études n'auront pas été couronnées par un examen, pour toutes sortes de raisons notamment parce que leur vie quotidienne est un véritable parcours d'obstacles... la distance à parcourir à pied chaque jour... la malnutrition notamment au moment de la soudure (à partir du mois d'avril)... l'absence d'encadrement familial car les parents sont à 80%  analphabètes... les mariages précoces restent toujours d'actualité... les grossesses sont très nombreuses à partir de la 4ème. Beaucoup de jeunes  filles reprennent ensuite tant bien que mal leur scolarité l'année suivante, poussées par l'envie d'avoir le brevet, sorte de sésame pour trouver un vrai travail. A noter le rôle important des grands-mères qui viennent aux abords du collège ou du lycée avec les bébés qui seront allaités par leurs mamans pendant les interclasses. Quant au bac, c'est pire, car la sélection est très serrée faute de places à l'Université. 2017 fait partie des années noires...

 

Une étape décisive entre le primaire et la 6ème

filleuls 2Comme chaque année, c'est une longue attente qui marque la diffusion de la liste des élèves passant en classe de 6ème. Leur admission repose sur deux critères, la réussite au certificat d'études et à un examen, tel qu'il y en avait un en France autrefois. Les élèves qui n'ont pas eu la moyenne mais au moins 8/20 peuvent être repêchés lors d'un test fin août... Il faut donc attendre ce verdict vers la mi-septembre pour inscrire l'enfant dans un collège (pas forcément dans le département de Sabcé) pour la rentrée qui se fait le 1er octobre.

 C'est bien tard mais les responsables qui réactualisent systématiquement une  liste alphabétique de plus de 260 noms avec les indications de classes, de  village, d'établissement ne se laissent pas abattre. Sur place l'équipe d'ABB cherchera des réponses aux interrogations que comporte ce listing. Et  c'est là que joue l'expérience pour gagner en exactitude. Toutefois certains points resteront en suspens, car des noms d’élèves  (surtout des filles) disparaissent de nos listes et il est bien difficile de retrouver leur trace...

La seule consolation est de savoir que ces filleuls auront bénéficié d'une scolarité plus longue qu'ils n'en auraient une s'ils n'avaient pas été parrainés. On peut à juste titre penser que devenus à leur tour parents ils seront les premiers à envoyer leurs enfants à l'école et aussi, ce qui est très appréciable, ils pourront les aider sur le chemin du savoir car ils parlent le français, l'écrivent, le lisent.

Pour conclure, soulignons notre fierté, celle de participer à une révolution  culturelle en profondeur et qui ne fera que s'amplifier.

Posté par burkinabray à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2017

C'est la rentrée pour ABB

Après la trève estivale, les membres de l'association préparent le prochain conseil d'administration qui aura lieu le 23 septembre prochain.

A l'ordre du jour :

Point sur les missions de l'automne : participants, programme, organisation financière, etc.
Point sur les parrainages.
Point sur les manifestations à venir  :

  • Marché du monde d'Aumale
  • Soirée dansante du 2 décembre.
  • Marché de Noël du 3 décembre.
  • Perspectives 2018.
  • Questions diverses

 

Posté par burkinabray à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2017

Un match de foot à Dunblane en Ecosse au profit des enfants de Sabcé, samedi 29 juillet

We would like to thank all the players who participated in the charity football game organised by Mark Wallace in Dunblane, Scotland, on Saturday. The donation will go toward supporting our efforts with schools and maternity wards in the town of Sabcé in Burkina-Faso*.

2017 ecosse 1 site

Dunblane est une petite ville écossaise située entre Edimbourg et Glasgow, ville des frères Murray (Andy et James), joueurs de Tennis.

Mark est l’époux d’une de nos marraines, Katia. Chaque année, il organise un match de football caritatif au profit d’une association. Cette année, il a mobilisé ses connaissances (joueurs de football européen ou américain) au profit des enfants de Sabcé, via Alliance Burkina Bray. L’attribution des 300 000 francs CFA sera décidée en réunion du conseil d’administration, mais l’on peut déjà dire que les jeunes en seront bénéficiaires.

Merci à Katia, Mark et leurs amis écossais.

* Nous aimerions remercier tous les joueurs écossais ayant participé au match de football organisé par Mark Wallace à Dunblane le samedi 29 juillet, pour leurs dons destinés à la commune de Sabcé.

2017 ecosse 2 site

Posté par burkinabray à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 juillet 2017

Première visite en France pour la principale du collège de Bangrin

La délégation invitée par le Conseil départemental ne comprenait pas cette fois-ci uniquement des élus, invités pour la signature de la nouvelle charte de coopération avec le Bam ; en effet il y avait quelques « techniciens ». C’est ainsi que Félicité Kaboré faisait partie du petit groupe, en tant que principale de collège, mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agissait d’un établissement financé par le Conseil départemental, ouvert il y a quatre ans, à Bangrin, un village non loin de Sabcé.

Elle a été accueillie à Forges pour un repas-partage et a rencontré quelques membres d’Alliance Burkina Bray. Ensuite elle a visité le Pays de Bray jusqu’au beau point de vue de la Ferté Saint-Samson.

Le lendemain elle était accueillie au collège de Forges-les-Eaux où elle découvrait les « richesses » d’un établissement français avec ses salles spécialisées, le CDI, la salle des professeurs… Elle s’est rendu compte que ce n’était pas une exception, car le lendemain, elle  se retrouvait au collège Louise Michel de Saint-Etienne du Rouvray dont le principal connaît bien Sabcé. Puis aussi le collège Picasso. Partout elle voyait des équipements qui l’ont fait rêver. La qualité des lieux, l’espace, les « petits » effectifs, l’environnement fleuri… Elle a beaucoup « mitraillé » pour ensuite faire partager à ses collègues burkinabè son émerveillement

« Dans de telles conditions, les collégiens français doivent avoir envie de vouloir bien travailler». Chut... Laissons-lui ses illusions.

felicité1

02 juillet 2017

Bilan de la saison pour l'équipe d'ABB

2017 pique nique reunion

La saison s'achève traditionnellement par une rencontre conviviale à Mauquenchy, petit village du Pays de Bray, pour l'équipe des bénévoles d'Alliance Burkina Bray. Une trentaine de personnes étaient au rendez-vous cette année.

Loïc, Président, et Marianne, Vice Présidente, ont dressé un bilan de l'année et donné quelques nouvelles : un bilan mitigé pour les filleuls qui passaient le brevet des collèges et le BAC, des parcours positifs pour ceux qui poursuivent des études supérieures, la venue de Félicité Kaboré, Principale du collège de Bangrin qui a pu notamment visiter le collège de Forges-les-Eaux, l'attente de la nomination d'un nouveau comité de jumelage à Sabcé, les rendez-vous de l'automne...  Les esprits sont déjà tournés vers 2017-2018.

 


21 juin 2017

Daniel, le premier juriste de ABB

 

DanielAvec ce nouveau juriste, les Burkinabè seront mieux épaulés pour avoir accès à la justice, un droit qu'ils pourront mieux exercer et on s'en réjouit. Ce nouveau juriste est Daniel, filleul de ABB depuis qu'il est en 6ème. Il a suivi une scolarité sans faille jusqu'au bac, puis est entré à la fac de Droit de Ouaga pour préparer une licence.

En 2015, la fonction publique lançait un test de recrutement de 15 élèves conseillers en droit de l'homme.

Daniel s'y présenta et non seulement réussit à faire partie de ce petit contingent mais a aussi était l'un des meilleurs éléments, puisqu'il a reçu la très belle note de 16.5/20 pour son mémoire professionnel qu'il vient de soutenir. Il avait pour thème  "e droit d'accès à la justice au Burkina Faso".

La formation a duré deux ans à l'Ecole nationale d'administration et de magistrature. Il va intégrer prochainement la fonction publique, mais avec l'intention de poursuivre des études car il souhaite préparer un master et centrer son travail sur les enfants dans le cadre d'organismes internationaux tels que l'UNICEF  ou des ONG.

Daniel estime qu'il n'aurait pu aboutir sans l'aide de sa marraine qui a pu lui fournir des ouvrages indispensables à la formation qu'il vient de terminer. Voici une belle histoire qui est en train de s'écrire dans le livre d'or d'Alliance Burkina Bray qui n'en doutons pas continuera à s'enrichir avec d'autres filleuls et d'autres marraines et parrains

 

Posté par burkinabray à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2017

A vos agendas

La prochaine soirée organisée par ABB et le Club Country de St Saire, c'est pour le 2 décembre prochain à la salle des fêtes de Rouvray Catillon. Notez cette date dans vos agendas. Les bénéfices permettront de concrétiser un projet à Sabcé.

Plus de nouvelles à la rentrée.

Posté par burkinabray à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2017

ABB ce week-end au salon "Camping Car et Solidarité", au château de Bois-Himont

Aujourd'hui et demain, l'équipe d'Alliance Burkina Bray présente ses activités et son artisanat dans le parc du château de Bois-Himont, près d'Yvetot, à l'occasion du salon Camping Car et Solidarité, sous un soleil radieux.

Le bilan de l'équipe du samedi :

C'est tout d'abord le plaisir de se retrouver en dehors des réunions de l'association ; sans oublier Florence, originaire d'une commune voisine de Sabcé, qui fabrique en Pays de Bray des jus de Bissap, Tamarin, Baobab et Gingembre (Faso Die)

C'est aussi un moment de rencontres avec le public et les autres associations : Eau de Coco (Madagascar), électriciens sans frontières et leur maquette de château d'eau solaire...

bois himont 2

bois himont

 

 

Posté par burkinabray à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juin 2017

Major de sa promo en master 2 … il se tourne vers le solaire

Nos étudiants sur le podium de la réussite

Roland, le premier physicien, de ABB

Un bac avec mention lui a permis d’obtenir dans la foulée une bourse pour étudier dans une grande université d’Algérie où très vite il s’est distingué par d’excellents résultats. Il vient de terminer en beauté cinq ans de formation ce qui lui permet d’aborder la vie professionnelle avec confiance. Il a travaillé sur un sujet d’actualité et qui est particulièrement vital pour son pays, il s’agit de l’énergie solaire. Il a bien l’intention de mettre en application toutes les connaissances qu’il a accumulées pour participer au développement du solaire au Burkina. Et en cela il rejoint l’une des actions d’Alliance Burkina Bray qui très régulièrement depuis 2010 dote en équipements solaires des établissements scolaires et des centres de soins du département de Sabcé.

Un beau parcours brillant

Classé premier au concours d’entrée en 6ème, Roland a été parrainé très vite car sa grand-mère qui l’élevait n’avait pas les ressources suffisantes pour faire face aux frais de scolarité. Rappelons que l’enseignement n’est pas gratuit au Burkina et qu’il n’y a pas de caisse de solidarité dans les écoles… Il a grimpé allègrement tous les échelons du cycle secondaire pour arriver au bac. Un examen très convoité mais que peu réussissent.

Sans perdre de temps, il a ensuite obtenu coup sur coup une licence en Sciences de la matière puis un master 1 et, le 22 mai dernier, un master 2, avec une mention très bien et une note de 18/20. A chaque fois il s’est retrouvé major de sa promotion.

La première année universitaire lui a semblé difficile car souvent les cours se terminaient en langue arabe qu’il ne connaissait pas. Précisons qu’en Algérie le français est la langue officielle à l’université, mais tous les étudiants ne le maîtrisent pas parfaitement. Ceci explique donc cela. Lui qui était déjà bilingue a sans doute eu plus de facilité que d’autres car son cerveau est habitué à cette gymnastique entre les mots et les idées. En effet comme pour la plupart des jeunes des villages burkinabè, il y a coexistence de la langue maternelle de son ethnie (à Sabcé c’est le moré du peuple mossi) et le français imposé à l’école, puisque c’est la langue officielle du pays.

Pour revenir à notre sujet, Roland a su s’adapter à ce nouvel univers, se créant un nouveau réseau d’amis car il est une personnalité généreuse et amicale. Il a été responsable de groupes d’étudiants, médiateur parfois, conciliateur toujours. Il s’est très vite rendu compte qu’il fallait bannir les préjugés et les stéréotypes quand on allait à l’étranger et qu’aller au-devant de la population locale était un impératif. Par deux fois il a pu venir en France et a notamment rencontré ses parrain et marraine et des membres de l’association.

A présent, il se détend tout en montant un projet de stage, toujours dans le solaire, avant de rentrer au pays.

Pour mémoire, rappelons que 260 élèves (du primaire à l'université) sont soutenus par quelque 200 parrains er marraines composant la grande famille d'Alliance Burkina Bray. Les parrainages sont déductibles des impôts

Ouui

14 mai 2017

ABB au collège Louise Michel de Saint Etienne du Rouvray

logo collège1Leur Principal est membre d'Alliance Burkina Bray et a participé à plusieurs séjours à Sabcé au Burkina Faso.

C'est auprès des jeunes de 5ème du collège Louise Michel de Saint Etienne du Rouvray qu'il a partagé ses expériences, les activités de l'association et la vie à Sabcé.

Par ailleurs, une grande collecte de feutres, stylos... a été réalisée et sera remise bientôt à ABB. Le recyclage via Terracycle permet de récolter des fonds au profit des établissements scolaires de Sabcé.

Posté par burkinabray à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,