Alliance Burkina Bray

13 février 2020

Le club solidarité du collège de Criquetot l'Esneval se mobilise pour les enfants de Sabcé

club solidarité criquetot

Ce midi, trois membres d'ABB ont rencontré les collégiens agissant au Club Solidarité du collège "L'oiseau Blanc" de Criquetot l'Esneval, accompagnés par les animateurs de ce Club (membres et anciens membres de l'équipe éducative et pédagogique). Tous avaient ménagé une heure de leur temps de pause méridienne pour participer à ce moment.

Pour ce second partenariat, nous avions proposé un projet : participer à l'équipement de l'école maternelle qui va ouvrir ses portes à Sabcé à la rentrée prochaine.

Une école maternelle, c'est évident chez nous, mais ce sera la première à Sabcé, commune rurale du Burkina Faso qui compte plus de 30 000 habitants répartis dans la ville principale et plus de 25 villages.

Divers sujets ont été évoqués : les parrainages scolaires, la vie des enfants à Sabcé, ceux qui vont à l'école et ceux qui n'ont pas cette chance, l'existance d'un concours d'entrée en 6ème au Burkina, la problématique du transport du matériel pédagogique vers Sabcé...

Grâce à leurs actions, ces jeunes citoyens, qui seront certainement des bénévoles actifs demain, ont fait un don de 500 euros pour contribuer à l'équipement pédagogique de l'école maternelle de Sabcé.

 

Posté par burkinabray à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 janvier 2020

De nombreuses pensées pour Sabcé et le Burkina

Les pensées des parrains et sympathisants qui répondent à nos vœux sont orientées vers le Burkina. En voici un exemple avec le message de Marie :
merci de vos vœux je vous adresse les miens .j'espère que cette année apportera plus de paix au Burkina et que nos filleuls pourront travailler dans la sérénité .

Posté par burkinabray à 20:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2020

En route pour 2020

voeux 2020 ABB

Posté par burkinabray à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 décembre 2019

Deux missions de retour du Faso : la pile de courriers devient une caverne d’Ali Baba

Afin de ne pas compromettre notre sécurité ainsi que celle de ceux qui nous accueillaient, nous avons attendu le retour des deux missions pour évoquer leur bilan. "Mission" est un bien grand mot car il s'agissait du déplacement de deux fois deux personnes dans un Burkina Faso que le Ministère des affaires étrangères venait de surclasser en zone rouge.

Le but était avant tout de maintenir le lien avec nos amis de Sabcé, car on connaît trop la fragilité d'une  coopération sans contact. L'exemple des associations avec le Mali est un enseignement qui invite à repenser les projets. Et puis il y avait la remise des parrainages en ce début d'année scolaire. Moment crucial pour beaucoup d'élèves qui, rappelons-le, sont renvoyés si tout n'est pas réglé pour la fin novembre. L'an passé nous avions rencontré des collégiens affolés car on les avait éjectés de leurs établissements parce que les familles n'avaient pas réglé leur "écolage". Ces dotations, chers parrains, sont pour la plupart, la clé de leur avenir. ABB avec près de 300 filleuls ne devait pas se dérober. Mais comment?

Tout s'est passé depuis la capitale... Il y a d'abord eu l'organisation et le lancement  de la remise des parrainages; cela a représenté un travail très lourd, planifié avec soin en amont, il a pu être achevé pendant le second séjour. Pour différentes raisons, ABB n'avait pas reçu des dizaines de bulletins scolaires de sorte qu'un flou régnait sur les passages en classes supérieures...

DSC_2693

A notre retour, et pour une fois, nous avons dû ouvrir les courriers à l'intention des parrains et marraines car nous savions que certaines lettres pouvaient comporter un relevé de notes. Mais cette correspondance s'est révélée une vraie caverne d'Ali Baba. Nous avons ainsi découvert que des filleuls avaient été reçus au BEPC et au Bac.Cela doublait le nombre des lauréats. Nous avons été rassurés car nous trouvions la moisson bien maigre. Ouf. Ces réussites dans un contexte très compliqué, souvent de terreur, sont un rayon d'espoir. Et puis autre chose. Alors que l'extraction de l'or s'intensifie et que les sites miniers changent le relief du département de Sabcé, que de nouvelles collines barrent le paysage à la manière des terrils du Nord (seule la couleur est différente),  ne nous trompons pas, les véritables pépites sont ces jeunes qui se battent pour continuer leur route vers l'école,

ABB une fois de plus remercie ceux qui s'impliquent dans un soutien financier, et ceux qui donnent de leur temps pour que les jeunes de Sabcé croient en l'avenir...

Et à tous, bonne année avec des souhaits pour que la colombe de paix se pose au Burkina Faso

                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                                                        L'équipe

 

PS. Vous pouvez déjà noté un premier rendez-vous, le samedi 7 mars pour l'assemblée générale

Posté par burkinabray à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2019

Alliance Burkina Bray au Marché de Noël de Forges-les-Eaux

marche noel forges 2019Les bénévoles d'ABB fidèles au poste, à l'occasion du Marché de Noël de Forges-les-Eaux. Les objectifs : s'investir en tant qu'association locale, communiquer sur les activités de l'association qui continuent en dépit de la situation sécuritaire au Burkina, financer les activités de l'association grâce à la vente d'artisanat burkinabè.

Posté par burkinabray à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18 novembre 2019

40 ans de coopération entre la Seine-Maritime et le Burkina Faso : de nouvelles bougies à souffler pour le Maire de Sabcé

ABB photo de groupe

C'est la grande année des anniversaires, ce qui permet à Rigobert Nassa, maire de Sabcé, de revenir à quelques mois d'écart en terre normande. Après avoir été invité en mars dernier à souffler les vingt bougies de ABB, le voici invité par le Département pour les 40 ans de la coopération décentralisée de la Seine-Maritime avec le Bam, au Burkina Faso. Il est arrivé en compagnie de tous les maires de la Province, dont il est d'ailleurs le président. Ils participeront à des manifestations officielles à Rouen.

Tout a commencé de façon très amicale dimanche à Forges où Rigobert Nassa passe trois jours de détente. Il a pu se déplacer pour faire du tourisme aux couleurs éclatantes  de l'automne, même si elles sont un peu atténuées par la pluie.

C'est un maire qui ne peut toutefois pas oublier l'actualité burkinabè. La période est agitée. L'insécurité gagne du terrain et le département de Sabcé se trouve à présent dans le rouge... ce qui explique que la récente mission de notre président Loïc Courant a été écourtée et cantonnée à la capitale. Avec Valérie, il a piloté à distance la remise des parrainages très attendue et effectuée sur place grâce à l'aide efficace de nos amis.

Cette action, qui concerne 300 filleuls, est essentielle pour qu'ils puissent continuer leur scolarité.

Vaincre la  misère intellectuelle est un jalon du processus de paix.

Le chemin est long

Posté par burkinabray à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 novembre 2019

Une semaine à Ouaga pour pérenniser les actions d'ABB

tableau école

Pour assurer la continuité des parrainages scolaires et penser l'avenir, deux membres d'Alliance Burkina Bray ont séjourné une semaine à Ouagadougou, sans prendre le chemin de Sabcé.

Un choix de raison : il s'agissait de respecter les consignes de sécurité au vu de la situation dans la Province du Bam (alors que de nombreux réfugiés des communes plus au nord affluent à Kongoussi et Sabcé), ne pas se mettre en danger, mais aussi ne pas mettre en danger nos partenaires.

Les habitudes à Ouaga ont été également été modifiées et c'est depuis un lieu d'hébergement plus adapté que l'équipe a organisé ses réunions de travail avec le Maire de Sabcé et les responsables des parrainages, et rencontré les étudiants parrainés et les amis.

La distribution des dotations aux écoliers, collégiens, lycéens et étudiants est donc assurée, et c'était la priorité pour l'association.

Pour terniner sur une note plus légère : un stock d'artisanat Burkinabè est arrivé en Normandie. Des nouveautés très sympas sont annoncées, alors rendez-vous au Marché de Noël de Forges-les-Eaux le 1er décembre.

Un beau travail accompli dans un temps réduit.

 

 

 

Posté par burkinabray à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2019

"Ca fait pitié et ça fait peur"

 

pression démographique

Les "déplacés" qui arrivent actuellement à Sabcé perturbent une situation déjà précaire et qui s'annonce encore plus difficile, en raison des mauvaises récoltes.

L'insécurité croissante qui règne au Nord du Faso avec les attentats des terroristes, auxquels s'ajoutent  les exactions récurrentes entre ethnies a déclenché depuis quelques semaines un exode des populations qui cheminent vers le sud, vers les grandes villes. Il y a d'abord Kongoussi, la capitale du Bam, puis Sabcé. Kongoussi accueille plus de 40.000 réfugiés et Sabcé commence à saturer. "Ca fait pitié et ça fait peur" commente un de nos filleuls.

Dans un tel contexte comment se déroule la rentrée des classes, depuis le 1er octobre ? Dans certains établissements de brousse, la situation est grave du fait de leur isolement. Parfois la rentrée a dû être retardée au 10 octobre. Des élèves tentent de se faire inscrire dans d'autres collèges soit à Sabcé, soit à Kongoussi ou encore dans d'autres départements du Bam, là où de la famille peut les accueillir, là où il y a encore de la place...

Il est trop tôt pour faire un point.

Alliance Burkina Bray est mobilisée pour pérenniser l'action des parrainages et fait le maximum pour que ses filleuls ne soient doublement pénalisés.

Nous vous tiendrons régulièrement informés de l'évolution de la situation.

                                                                                                   Solidairement vôtre, l'équipe de ABB

Posté par burkinabray à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2019

Deux universitaires de Ouagadougou jardinent dans la campagne brayonne

Virginie et Alexis, des jardiniers très diplômés

Une saine fatigue physique pour se détendre d’un effort intellectuel constant, c’est le plaisir que deux universitaires burkinabè, ont pu s’offrir pour décompresser. Et cela les a réjouis.

Actuellement accueillis à l’université de Rouen dans le cadre de leurs recherches, ces deux grammairiens consacrent tout le temps de leur court séjour à consulter de nombreux ouvrages trouvés dans la très riche bibliothèque du campus.

Pour leur éviter d’exploser, des amis brayons leur ont proposé de venir s’aérer sous les pommiers. C’est alors qu’ils ont offert de travailler de leurs mains. C'était quasiment une nécessité vitale pour faire tomber la pression, ont-ils dit… Et quel dépaysement ! Tondre l’herbe, ramasser les taillures de haie, voilà des taches qui leur sont totalement étrangères car au Burkina, le sol est plutôt aride, le bocage presque inexistant.Et puis se rafraîchir avec le cidre maison, que demander de plus.

 "la beauté de la langue française"

Ils initient leurs étudiants de la fac de Ouaga aux beautés de la langue française, à son histoire, à son évolution. Quand ils évoquent les chausse-trappes de la grammaire, leurs yeux pétillent..."C'est ce qui en fait la beauté".

Posté par burkinabray à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2019

Pérenniser les parrainages dans un contexte d'incertitude

2019 pique-nique

Avant de prendre la route des vacances, sans pour autant s’éloigner beaucoup, l’équipe de ABB s’est retrouvée pour son pique-nique annuel à Mauquenchy ; un moment de joyeuse convivialité qui fut aussi l’occasion de faire le point d’un premier semestre actif avec en point d’orgue la venue de deux amis Burkinabè. Ce n’était pas le moment de se reposer sur des motifs de satisfaction car l’avenir est inquiétant. Parmi les nuages noirs, la pérennisation des parrainages. Il est essentiel que cette action continue, et bien. Il n’est pas question que les 300 filleuls de ABB envisagent la rentrée avec angoisse. Leur vie est déjà assez compliquée comme ça !

Alors que ne seront connues que tardivement (mi-septembre) les listes d’élèves admis en 6ème, on a en main des résultats aux examens. On a connu mieux. 4 filleuls ont été reçus au bac (uniquement des garçons, redoublants), 3 ont eu leur brevet (dont une fille), 50% ont eu le certificat d’études. A la décharge de ceux qui ont échoué, les conditions de réussite n’étaient pas réunies pour composer en toute sérénité en cette période de harcèlement des terroristes…

Posté par burkinabray à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,