Ce projet d'équipement solaire vise à favoriser la réussite scolaire en permettant l'ouverture en soirée des écoles grace à un éclairage d'origine solaire.

Cet éclairage permet également la tenue de cours d'alphabétisation pour les adultes, après les travaux de la journée.

Ce projet comprend donc aussi un programme d'alphabétisation en français pour les villageois des trois villages concernés.

La mission de Novembre 2008 avait pu constater la très bonne fréquentation en soirée de l'unique école équipée d'un éclairage (Noh). L'idée de pouvoir équiper d'autres écoles est une attente forte de la municipalité et des enseignants qui rencontrent des difficultés à travailler le soir avec des éclairages "faibles" (lampes à pétrole).

La mission de novembre 2009 a permis de préciser le volet "alphabétisation" des adultes. Alaye Ouédraogo, notre enseignant référent pour les parrainages scolaires, nous a fait une proposition : Une grande partie des adultes burkinabè est analphabète. Aussi, les villageois qui exercent dans le secteur informel (commerce) et d'autres qui voyagent, éprouvent de nombreuses difficultés pour échanger et mener à bien leurs activités. C'est donc pour aider certains d'entre eux  que nous proposons ce programme qui permettra de compter, écrire, et surtout de s'exprimer en français. Ces nouvelles "compétences" seront aussi un atout dans la sensibilisation à la scolarisation des enfants.

Il est prévu la formation de 90 villageois par an pendant deux ans. Elle sera réalisée par des enseignants délégués au programme.

Outre ces activités, les salles de classe éclairées servent de lieu de réunion en soirée. Les enfants viennent y faire leurs devoirs.3Ssouryala3

2010 : Finalement, les trois villages équipés sont Mafoulou, Ouintini et Souryala. Vu leur petite taille, deux classes ont été équipées à Souryala, ce qui porte à 4 le nombre de classes équipées. Des extensions sont prévues, notamment pour une ampoule dans le bureau du directeur, ainsi qu'une prise électrique. Les formations débutent en janvier 2011.

Les partenaires du projet :

  •  Conseil Général de Seine-Maritime
  •  Ville de Forges-les-Eaux
  •  Collège de Forges-les-Eaux (action des élèves)

    3Ssouryala2

2011 : Trois nouvelles écoles sont équipées : Goungla, Sanhoui et Lefourba, avec un volet formation pour adulte sur deux ans.

2012 : Le projet s'étend aux écoles de Boussouma, Loungo et Noh. Le collège de Saint-Saëns s'associe aux trois partenaires déjà cités, grâce aux actions de ses élèves.

2013 : Ouazellé et Siguinvoussé sont les bénéficiaires de l'action.

2014 : C'est au tour de Sabcé B et Foulou.

2015 : L'école de Kougsabla et le collège de Bangrin sont électrifiés, ce qui porte à 15 le nombre d'établissements équipés.

2016 : L'école de Rounou et le récent collège de Mafoulou sont équipés, soit 17 établissements au total.

Les évaluations réalisées par les différentes missions sont positives, tant au niveau des formations pour adultes que de la fréquentation en soirée par les élèves et enseignants, les habitants des villages sont demandeurs, ce qui encourage l'association et ses partenaires à poursuivre ce projet.