Avant l’assemblée générale du 17 mars

Des nouvelles de nos filleuls

Une fin d'année studieuse les attend

 

Nous sommes en train de finaliser les courriers destinés aux parrains que nous rencontrerons lors de l’assemblée générale du 17 mars ou que nous posterons ensuite. Ce courrier est cette année particulièrement incomplet car les deux missions chargées de récolter les bulletins scolaires en octobre et décembre et prendre les photos des filleuls ont dû faire face à différents obstacles.

Les bulletins : en raison d’un mouvement de mauvaise humeur, des enseignants solidaires de nombreux vacataires qui n’avaient pas été payés depuis octobre 2016, avaient décidé de faire la grève des bulletins de fin d’année scolaire; le mécontentement s’étant généralisé au cours des mois de novembre et décembre 2017, des grèves se sont enchaînées aussi bien au niveau des professeurs que des élèves ce qui a eu pour conséquence un trimestre totalement gâché et aucun bulletin. Heureusement que le monde enseignant et le gouvernement ont enfin trouvé un accord en début de cette année 2018 et que tout le monde s’est remis au travail… Evidemment, ce sera difficile de boucler le programme.

Les photos. Beaucoup de filleuls sont restés dans leurs villages pendant cette fin d’année très troublée, de sorte que la moisson a été plus maigre que prévue. Certes tous les ans, nous ne réussissons pas à 100% mais les scores sont excellents… Espérons que tout rentrera dans l’ordre lors des missions de fin d’année et que nos appareils photos ne resteront pas inactifs et… qu’il ne manquera pas trop de filles, car nous sommes confrontés au vieillissement de notre population parrainée. Les fillettes androgines de l’école primaire deviennent de belles adolescentes au collège, de magnifiques jeunes femmes au lycée, alors la nature parle, et puis il y a les parents qui décrètent du jour au lendemain qu’il faut les marier, parfois de force. C’est la coutume

ABB , grâce aux parrains et marraines, les aura malgré tout accompagnées le plus longtemps possible sur le chemin de l’école.

 

zandkom

Légende

En attendant une dotation de l'Etat, le collège continuum de Zandkom est fait de classes provisoires; les  bureaux ont été fabriqués par les parents d'élèves