un titre qui s'inspire de la nouvelle de Giono "l'homme qui plantait des arbres... Au début on ne voit pas son travail mais à la fin de sa vie, tout le paysage est vert et porteur d'avenir.

Tout a commencé pour Alliance Burkina Bray en 2005 avec le premier jardn arboré confié  à une école, d'autres ont suivi. Il s'agissait de financer une clôture à savoir la pose d'un grillage solidement amarré dans le sol avec du ciment afin de créer un obstacle efficace entre de jeunes plants et les mufles gourmands des zébus, et autres mâchoires actives de troupeaux divagants.

Il y en a eu cinq qui ont prospéré  avec des fortunes diverses mais le pli était pris.

Ensuite il y a eu en 2007, une plantation de 12 ha d'acacias (5000 pieds) pour développer une nouvelle source de revenu qu'est la gomme d'acacia, utilisée dans les sodas, produits pharmaceutiques, compléments alimentaires etc. Cette plantation, au moment-même où elle allait commencer à être préparée pour récolter s'est trouvée confisquée : elle était située dans le périmètre d'emprise d'une société d'exploitation aurifère... Ce cauchemar a pris fin lors de notre dernière mission ; nous apprenions en effet que la plantation, se trouvant de l'autre côté de l'enceinte de la mine ne serait pas dans les prochaines années culbutée par les bulldozers..

Un devis a été demandé à l'agent forestier chargé d'initier la population à l'écorçage et à la récolte. Espérons que l'an prochain, Alliance Burkina Bray puisse présenter ces premiers nodules à la belle couleur... dorée

arbre fruitier sous sa protection

En même temps qu'elle initiait des actions pour économiser le bois de chauffe ménager, l'association lançait une campagne de plantation d'arbres fruitiers:  c'est ainsi que 360 plants de goyaviers, manguiers, papayers etc ont été offerts dans 180 concessions de Sabcé à charge pour les bénéficiaires de les protéger et de les arroser. Lors de notre dernière mission, rien n'était changé dans le paysage mais d'ici deux ou trois ans, on verra les fruitiers commencer à dépasser le toits des cases et offrir dans les cours des zones d'ombre bienvenues puis un peu plus tard, les fruits pourront être commercialisés sur les marchés.

A noter que d'autres villages sont candidats pour obtenir aussi des fruitiers.

Enfin, Alliance Burkina Bray participe à la création d'une forêt communale que le maire de Sabcé a fait délimiter au nord du département pour compenser la perte de la forêt annexée sur le site aurifère. Des devis, des projets de sensibilisation de la population sont en cours d'élaboration pour que, dans un avenir proche, cette forêt puisse être exploitée. En octobre dernier, le président de ABB a transmis un dossier à la direction de la mine pour qu'elle appporte sa contribution à ce projet qui ne compensera pas dans l'immédiat la perte de la forêt séche qui permettait à toute une population de ramasser du bois, de faire du charbon de bois vendu à Ouaga... (presque) à prix d'or