Le conseil des ministres a approuvé en septembre dernier un rapport qui plaide pour la gratuité des soins pour les femmes et nouveaux-nés, c'est-à-dire : planification familiale, consultation pré-natale, prévention de la transmission mère-enfant du VIH, accouchement et soins obstétricaux et néonatals d'urgence, activités de soutien et d'équipement.